De l’importance de la communication interne

Recrutement : la convergence internet et mobile
17 mai 2010
Être ou ne pas être… cadre
2 juin 2010
Show all

De l’importance de la communication interne

En cette période de grands bouleversements que connait le monde de l’entreprise aujourd’hui, le rôle d’une communication interne efficace est d’autant plus cruciale pour sa pérennité.

Sans moyens efficaces, la crise de confiance envers une entreprise ainsi que ses dirigeants peut mettre à mal tous les efforts faits par la direction pour établir une culture d’entreprise positive, pour améliorer le bien être et la productivité des employés, mais peut également ravager l’image générale que reflète une organisation.

L’importance d’une campagne de communication interne complète, particulièrement par cette conjecture, ne peut être négligée. La manière dont les employés, les partenaires sociaux, les actionnaires, et autres membre de l’organisation, perçoivent l’entreprise est primordiale pour son bon fonctionnement.

Sur le lieu de travail, les changements sont de plus en plus rapides et de plus en plus importants. La succession de modifications dans l’environnement professionnel provoque chez les employés stress, anxiété et perte de confiance, pouvant entrainer un manque de fidélité envers la direction et l’entreprise. Cependant, au sein même de l’organisation, les acteurs sont massivement pollués de messages, non seulement depuis l’intérieur, mais également de la part des médias, de leur entourage, et autres acteurs sociaux-professionnels.

Sans réelle politique de communication interne, une organisation perd alors le contrôle de son image, en laissant le pouvoir à autrui de déterminer quelle information (ou désinformation) concernant leur entreprise est transmise aux employés.

Les forces dynamiques au sein de l’entreprise viennent changer la communication interne. La croissance rapide des technologies d’informations et de communication, ainsi que les canaux de diffusion de l’information créent de nouvelles opportunités et de nouveaux défi. Que ce soit à leur domicile ou sur le lieu de travail, les employées emmagasinent un flux régulier d’information par les emails, l’intranet, les portails web, internet et autres média dématérialisés, tandis que les interactions en face à face sont en déclin.

Par conséquent, les politiques de communication interne que l’on a connus par le passé sont devenues dors et déjà obsolètes. Pour certaines entreprise, notamment celles qui n’ont aucune connaissance des outils et technologies de communication, la communication interne ne résumerai qu’à distribuer des livrets d’accueil, et quelques tractes au détour d’un couloir. Ce sont des entreprises qui pensent que les employés et autres entités interne à l’organisation ne doivent recevoir que des informations nécessaires pour accomplir leurs tâches.

En fait, une politique de communication interne efficace n’améliore non seulement l’organisation et la productivité, mais elle a également un impact considérable sur les activités périphériques comme le marketing, les relations avec le comité de direction, ou encore les relations avec les investisseurs extérieurs. Qui de mieux placés et de plus crédibles que les salariés pour parler de ce qui se passe au sein d’une entreprise ? Si ces mêmes salariés sont pas informés ou mal informés, quel message est alors véhiculé aux clients, investisseurs, ou encore futurs collaborateurs potentiels auquel il s’adresse ?

Comment établir une bonne politique de communication interne ?

  1. Travailler avec des professionnels est primordial. Les gens se tournent vers la presse, la télévision, les sites internet, et les forums de discussion car l’information est fiable, accessible et intéressante. La sélection, l’écriture, le professionnalisme dans sa présentation sont les clés de son succès. Les professionnels de la communication doivent intervenir de manière significative dans la communication avec les employés. En effet, le jargon juridique ou celui des ressources humaines, que ce soit dans une newsletter ou dans un livret d’accueil, ou encore un CD ROM d’utilisation, peut altérer la clarté et la compréhension du message originel.
  2. Faire en sorte que les sources d’information proviennent de toutes les strates d’une entreprise, et ce de manière transverse. Le processus de la communication interne doit inclure un flux d’information qui traverse l’ensemble de l’organisation. Il ne doit pas se suffire d’une communication descendante ou ascendante, mais également de manière horizontale.
  3. Les informations doivent être claires, cohérentes et crédibles. Bien que cela puisse paraitre évident, mais très souvent, des informations basés sur des messages contradictoires provenant de différents départements, peuvent semer le doute parmis les salariés. Clarté et crédibilité sont les maitres mots.
  4. S’assurer que toutes les informations sont accessibles, précises et mesurables. La ont l’habitude d’avoir de plus en plus de contrôle sur la sélection des informations et des sources qui leurs sont proposés, que ce soit sur les différents médias ou dans leur boite de réception. L’accès à l’information est souvent la clé. Et toutes ces informations doivent être précise et provenant d’une source adéquate et fiable à l’intérieur de l’entreprise.
  5. Utilisé la puissance des nouvelles technologies. L’intranet, le WEB 2.0, les emails, les téléconférences et autres nouvelles technologies sont d’autant de moyens efficaces pour tenir à jour les différentes cibles sur l’actualité de leur entreprise, et les garder au fait de ce qui se passe sur leur lieu de travail.
  6. Des supports papiers, comme une newsletter ou des journaux d’entreprise internes, etc, demeurent encore important. Les employés emmènent avec eux les lettres d’information chez eux, à leur famille, les lisent dans les transports, et sélectionnent les informations en fonction de leur intérêts spécifiques. Alors qu’une information en ligne est plus instantanée et interactive, la presse traditionnelle conserve de la valeur important de par sa qualité dans la communication.
  7. Ne pas négliger les relations interpersonnelles. Le plus efficace des canaux de communication interne demeurent les réunions face à face ou les interactions en comité réduits. Dirigeants ou managers doivent communiquer de la manière plus directe et le plus souvent possible, avec leurs salariés ou membre de leur équipe.

La communication doit être une priorité au sein d’une entreprise, et tout particulièrement où la conjecture extérieur, comme les nouvelles alarmantes de l’actualité financière ou encore la crise économique, provoque anxiété et doute auprès des salariés de tous bords.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *